Non-Violence

L’actualité du discours “non violent” nous est  rappelée par le pape François qui a consacré à ce thème son message pour la Journée mondiale de la paix (1er janvier) de 2017.

Ultérieurement, son encyclique Laudato si’ du 24 mai 2015 prône résolument l’adoption de l’”écologie intégrale” comme choix de vie, axée sur le rejet de la violence qui est faite à la nature et à l’humanité toute entière à partir d’une remise en cause du modèle de financiarisation de l’économie et d’exploitation indiscriminée des ressources de la planète.

Répondre à l’exhortation de Laudato si’ par des comportements cohérents avec notre souci de préserver la planète implique aussi de s’abstenir, par un choix non-violent, de comportements prédateurs de l’humanité et de ses ressources par une consommation respectueuse de l’environnement et du travail de l’homme, l’évitement de choix non conformes avec cette orientation, l’adoption de comportements qui soutiennent positivement des choix de politique économique, de consommation, d’alimentation, d’épargne, etc. éthiquement responsables.

Il s’agit aussi d’être cohérents avec le choix de faire de la terre le lieu de la paix de Dieu avec les hommes et parmi les hommes, en refusant la guerre, en critiquant les choix politiques qui vont dans le sens de financer l’armement, notamment nucléaire, de le renforcer ou de l’entretenir, en dénonçant le commerce des armes qui entretient les conflits au lieu d’agir pour les stopper.

Tous ces choix sont financièrement coûteux ou, pour le commerce des armes, extrêmement lucratifs, mais toujours moralement discutables. Politiquement, ils devraient faire l’objet d’un vrai débat démocratique.

Par une attitude non-violente et un débat qui vise à éclairer les consciences, les militants de Pax Christi aident à faire évoluer les positions de l’Eglise et de la société vers des choix résolument pacifiques et pacificateurs.

Menu