En Méditerranée centrale, SOS MEDITERRANEE fait le choix de “la fraternité face à l’inhumanité”