Les églises allemandes favorables à une réflexion européenne sur les exportations d’armes

Some text

Les églises du Bade-Wurtemberg, dans le Sud-Ouest de l’Allemagne, militent depuis plusieurs années pour la fin des exportations d’armes et le remplacement par d’autres activités économiques de l’industrie de l’armement, très implantée dans leur région. S’il est favorable à une aide militaire en direction de l’Ukraine, le conseil des églises du Bade-Wurtemberg appelle les dirigeants et la société civile à ne pas abandonner les solutions pacifistes et à développer une réflexion au niveau européen.

Parmi les conséquences de la guerre d’Ukraine, l’Histoire retiendra sans doute le changement radical dans la doctrine de défense allemande. Devant le Bundestag, trois jours après le début de l’offensive russe, le 27 février 2022, le chancelier Olaf Scholz a annoncé une décision qui fera date: le déblocage de 100 milliards d’euros pour moderniser l’armée. Un choix qui remet directement en cause la culture pacifiste allemande défendue depuis la sortie de la Seconde guerre mondiale. « Ne nous laissons pas entraîner dans la spirale de la guerre, n’oublions pas que des solutions pacifistes sont nécessaires », implore le Albrecht Knoch, pasteur à la mission dans l’industrie à Ulm, en Allemagne.

Cesser les exportations

« Actuellement l’agression est là, la protection du plus faible est un devoir chrétien et nécessite une action militaire, mais il y a d’autres niveaux d’action : la diplomatie, bien sûr, ou encore permettre à la société civile de travailler à la prévention des conflits et cultiver les relations entre les églises…», rappelle le pasteur allemand qui milite depuis plusieurs années aux côtés du conseil des églises du Bade-Wurtemberg pour la remise en cause de l’industrie d’armement, très développée dans la région. Une activité si florissante que l’Allemagne s’est hissée depuis 2014 au troisième rang du classement mondial des pays exportateurs d’armes. « Notre position est claire : nous refusons les exportations d’armes dans des régions en crise et souhaitons que cesse cette activité et qu’elle soit remplacée par d’autres activités économiques. Pax Christi Allemagne s’est également positionnée en ce sens », poursuit le pasteur Knoch. Le conseil des églises du Bade-Wurtemberg travaille à établir des échanges avec les dirigeants mais aussi avec les industriels pour réfléchir ensemble à la problématique et entend également donner une dimension européenne à la réflexion.

Soutenir une réflexion européenne

Les 7 et 8 avril 2022, à Strasbourg, trois députés européens, un représentant du Ministères des Affaires Étrangères allemand et différents partenaires, dont Pax Christi France, étaient invités à participer au Colloque œcuménique des Églises du Bade-Wurtemberg sur la politique d’armement de l’Union Européenne*. «Nous entendons créer des échanges avec les parlementaires européens et nous souhaitons les encourager dans leur critique de ce commerce des armes», explique Albrecht Knoch. Le Parlement Européen a en effet publié un rapport en juillet 2020 reconnaissant la nécessité d’un contrôle européen de la production d’armes. «Nous disons simplement: là où de l’argent de l’UE est impliqué dans le développement d’armes, nous avons également besoin d’un mécanisme contraignant de contrôle par l’UE de toute exportation future», précisait Hannah Neumann, la rapporteure du texte, lors de sa publication. Ce colloque doit aussi permettre «de penser la contribution des églises dans la prévention des conflits et du commerce des armes», souligne Albrecht Knoch avant de conclure: «la réalité en Ukraine est si écrasante qu’on a du mal à parler de solutions civiles, mais pourtant il faut maintenir cette idée et continuer à la promouvoir».

* La déclaration adoptée à l’issue du Colloque œcuménique des Églises du Bade-Wurtemberg est à découvrir ici.

Menu