Pax Christi appelle la France à participer à la première réunion du Traité sur l’Interdiction des Armes Nucléaires

Historiquement engagé dans la lutte pour le désarmement nucléaire, Pax Christi appelle la France à participer à la première réunion du Traité sur l’Interdiction des Armes Nucléaires.

Ce 22 janvier 2022 a marqué le premier anniversaire de l’entrée en vigueur du Traité sur l’Interdiction des Armes Nucléaires (TIAN). Malgré sa mise en œuvre dans le cadre des Nations unies et son adoption par l’écrasante majorité des États, la France manifeste une opposition ferme à ce processus multilatéral. 

Ainsi, alors que va se tenir la première réunion du TIAN, à l’Office des Nations Unies à Vienne du 22 au 24 mars 2022, réunissant une grande partie de la communauté internationale (près d’une centaine d’États), la France compte laisser sa chaise vide. Cette absence interroge, tant la France, en sa qualité de membre permanent du Conseil de sécurité, n’a de cesse d’encourager le multilatéralisme.

Pax Christi, membre de la campagne ICAN France (Campagne pour abolir les armes nucléaires), est signataire, avec de nombreuses organisations, d’une pétition appelant le Président de la République à rejoindre ce processus multilatéral. Les signataires lui demandent d’accepter de faire participer la France, en qualité d’observateur, à cette première réunion des États Parties au Traité sur l’Interdiction des Armes Nucléaires. 

Agissez avec nous en signant cette pétition. 

Menu