En route vers l’unité des chrétiens? La semaine de prière pour l’unité des chrétiens : origine et développement (partie 3/5)

Pour la semaine de l’unité des chrétiens qui se déroule du 18 au 25 janvier, Pax Christi vous propose de découvrir l’origine et le triste historique des divisions qu’a connu l’Eglise au cours des siècles et les réactions engendrées.

 

C’est un ministre épiscopalien américain, converti au catholicisme, Paul Wattson, qui le premier eut l’idée de prier, en 1908, pendant une semaine, pour l’unité des chrétiens. Cette « octave » devait se dérouler annuellement entre le 18 janvier, fête de la Chaire de Saint Pierre à Rome, et le 25 janvier, fête de la conversion de Saint Paul. Ces dates sont toujours d’actualité.

Mais en 1899 déjà, le pape Léon XIII encourageait les chrétiens à prier l’octave dans le contexte de la Pentecôte ; et en 1926 le Mouvement Foi et Constitution émettra des suggestions pour le contenu de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens.

Comme nous l’avons écrit précédemment, l’abbé Paul Couturier se révèle le grand avocat de cette cause essentielle qu’est la recherche de l’unité.

Depuis 1968, « la semaine » est préparée conjointement par le Conseil œcuménique des Eglises et le Conseil pontifical pour l’unité des chrétiens. Dès 1975, ces deux organes demandent à un groupe œcuménique local de proposer un texte enrichi de références bibliques pour accompagner les prières de la semaine, texte en principe en rapport avec un problème inhérent au pays. C’est ainsi qu’en 2017, année des 500 ans de la Réforme protestante, une équipe œcuménique d’Allemagne a proposé comme thème : « nous réconcilier, l’amour du Christ nous y presse (2 Co 5, 5,14-20) ». Quel merveilleux exemple de réconciliation ! L’Esprit Saint n’a pas chômé ! En 2019, ce sont des chrétiens d’Indonésie, pays qui comprend plus de 17.000 îles, 1340 ethnies différentes parlant plus de 740 langues qui ont choisi comme thème « Tu rechercheras la justice, rien que la justice ! (Dt 16.20) ». Choix courageux et oh combien justifié, vu que ce pays est confronté à de graves inégalités sociales et à une importante corruption.

Pour le thème de 2021, c’est la Communauté de Grandchamp, à Arosa en Suisse qui a été choisie. Composée de religieuses des différentes confessions chrétiennes et de différents pays, elle se consacre à la réconciliation à l’intérieur de la famille humaine et au respect de tout le Créé. Le thème retenu a été « Demeurez dans mon amour, et vous porterez du fruit en abondance (Jn 15, 5-9) ». Voilà qui rejoignait l’esprit de Laudato Si’.

 

Jean-Pierre Ribaut, diacre, Pax Christi

 

Menu