De moins en moins d’espace pour la société civile

Déclaration de Pax Christi International à l’occasion de la Journée des Droits de l’Homme 2021

À l’occasion de la Journée des droits de l’homme, le 10 décembre, Pax Christi International exprime sa préoccupation face au rétrécissement de l’espace des acteurs de la société civile à travers le monde. Alors que nous célébrons le 73ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme (DUDH), nous ne pouvons ignorer les messages qui nous parviennent du monde entier de la part de nos membres et de nos partenaires confrontés à des violations de leur droit à participer à la vie publique (article 21), entravés dans leur liberté d’expression, de réunion, et d’association.

L’année 2021 a été difficile pour la société civile confrontée à la fois à un mouvement de fond de rétrécissement de son espace d’action, et aux difficultés engendrées par la pandémie mondiale en cours. De nouvelles lois affaiblissent les ONG et les médias :  les défenseurs des droits humains et les protecteurs de l’environnement sont criminalisés et le droit de réunion de la société civile est limité sous prétexte de mesures pandémiques. Les espaces d’expression de la société civile sont pourtant essentiels au fonctionnement des sociétés démocratiques.

Dans des cas extrêmes des militants et des journalistes ont été détenus arbitrairement, torturés et tués.

Soulignons ici deux cas très préoccupants :

International Memorial, organisation de défense des droits humains très respectée en Russie, lauréate du Pax Christi International Peace Award 2013 est menacée de dissolution, de même que son centre des droits humains. Le parquet général russe a déposé une plainte à son encontre sur la base de violations fallacieuses d’une loi dont les préjugés contre la liberté d’expression et la liberté d’association ont été dénoncés à plusieurs reprises par de nombreuses personnes depuis 2014. Cette loi, dite des « agents étrangers »[1] , régit les activités des organisations non commerciales recevant des financements venus de l’étranger. Ce n’est pas la première fois que nous sommes alertés sur le harcèlement et les obstacles que rencontre le mouvement Memorial dans son travail. 

Six organisations palestiniennes de défense des droits humains et groupes de la société civile (Addameer, Al-Haq, Defence for Children International – Palestine, l’Union of Agricultural Work Committees, le Bisan Center for Research and Development et l’Union of Palestinian Women Committees) ont été désignées par le ministre israélien de la Défense en tant qu’organisations terroristes. De manière inquiétante, cela permettrait à l’armée israélienne d’arrêter leur personnel, de fermer leurs bureaux, de confisquer leurs biens et d’interdire leurs activités et travail en faveur des droits humains. [2] 

À l’occasion de la Journée des droits de l’homme, nous appelons la communauté internationale à conserver un regard vigilant sur l’espace accordé à la société civile et aux défenseurs des droits de l’homme, tout en dénonçant avec force les situations où cet espace est attaqué. Nous invitons également la communauté internationale à soutenir les politiques en faveur d’un espace civique ouvert et pluraliste pour la société civile du monde entier, un espace qui garantisse la liberté d’expression ainsi que la liberté de réunion et d’association, fondements essentiels du développement durable et de la paix.

[1] Dans une lettre au procureur général russe du 30 novembre 2021, le Commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe a exhorté le procureur général à mettre fin aux poursuites contre Memorial, voir ce lien : https://www.coe.int/en/ web/commissioner/-/commissioner-urges-the-russian-general-prosecutor-to-discontinue-the-liquidation-proceedings-of-memorial-human-rights-ngos .

[2] Plusieurs experts des droits humains de l’ONU ont condamné la désignation le 25 octobre et déclaré que la législation antiterroriste ne doit pas être utilisée pour porter atteinte de manière injustifiée aux libertés civiles ou pour restreindre le travail légitime des organisations de défense des droits humains, voir ce lien : https:// www.ohchr.org/EN/NewsEvents/Pages/DisplayNews.aspx?NewsID=27702&LangID=E

crédit photo: Tal King via Flickr 

Menu