Pax Christi interpelle les députés sur l’enfouissement des déchets radioactifs à Bure

Madame la Députée, Monsieur Le Député,

Le Mouvement Pax Christi milite depuis 75 ans pour la paix et la fraternité entre les hommes et les nations pour le bien-être de tous.

A ce titre, il porte une attention suivie aux questions de désarmement, notamment nucléaire, car les risques que la possession et la menace de l’usage de l’arme atomique font courir au maintien de la paix sont énormes.

De même, certains risques liés à l’usage civil de l’énergie atomique ne sont pas à sous-estimer non plus. Pax Christi est à l’écoute de celles et ceux qui alertent les décideurs politiques sur les conséquences de leurs décisions. C’est la raison pour laquelle notre mouvement se fait l’écho des scientifiques, des citoyens, des militants et aussi des responsables religieux qui tirent la sonnette d’alarme ou invitent à ne pas écarter les objections qui sont levées à l’encontre de tel ou tel choix, lorsque ceux-ci sont aussi contestés par des populations qui se sentent menacées.

C’est la raison qui nous amène à porter à votre attention, ci-joint, le travail très fouillé présenté dans la brochure intitulée « Gestion des déchets nucléaires. Réflexion et questions sur les enjeux éthiques », car elle présente de manière scientifique un problème qui nous concerne tous en pointant le site précis prévu pour le stockage des déchets nucléaires : Bure.

Ce site a été principalement choisi car la région est peu peuplée, donc en hypothèse la population potentiellement concernée en cas de problème est peu importante. On ne peut cependant réduire l’humanité à des chiffres aussi minimes soient-ils. Quoiqu’il en soit, un autre facteur chiffrable doit être pris sérieusement en considération, ce qui semble ne pas avoir été le cas jusqu’ici : cette région abrite dans son sous-sol les nappes phréatiques qui alimentent en eau l’Ile de France, l’Alsace et les pays voisins… : presque la moitié de la population française.

L’eau et les déchets nucléaires ne font pas bon ménage : l’eau détruit la protection du déchet, le déchet pollue l’eau et la santé de la population est menacée… L’étude montre que l’enfouissement des déchets à Bure fait courir un risque énorme à la qualité des eaux souterraines que boivent des millions de Français, qui irriguent nos champs et coulent jusque dans les pays voisins.

Cette étude mérite à notre avis d’être reçue et étudiée avec la plus grande attention. Vous avez, en qualité de membre de la représentation nationale, le droit de poser des questions et d’interpeller le gouvernement et ses experts sur le bien-fondé de la décision qu’ils s’apprêtent à prendre.

Au moment où l’urgence sanitaire atteint des sommets et le devoir de préserver notre planète est invoqué à tout-va, négliger cet aspect sous couvert de son improbabilité, voire de son extrême technicité nous paraît impensable. C’est la raison pour laquelle je soumets cette étude à votre attention et vous demande d’agir pour qu’elle soit prise au sérieux avant que des décisions irréversibles soient prises.

En espérant votre réponse favorable, Madame la Députée, Monsieur le Député, nous vous prions de recevoir nos salutations cordiales.

Mgr Hubert Herbreteau, Président Pax Christi France

Menu