L’éducation à la paix est l’affaire de tous

La crise sanitaire, économique et sociale que nous traversons a fait apparaître un désir de vivre et pas seulement de survivre. Beaucoup de gens refusent de devenir uniquement une valeur monétaire et économique. Ils ne veulent pas être réduits à leur fonction de production et de consommation.

Selon ses capacités, chacun participe à la Création de Dieu. À travers tout ce qu’il entreprend, à travers ses œuvres, aussi bien dans ses humbles tâches quotidiennes que ses réalisations grandioses ou exceptionnelles, il essaie d’apporter sa contribution à la construction de la « maison commune ». Se laisser travailler par l’Esprit de Dieu, c’est vouloir s’engager pour la justice et dans un esprit de service et de solidarité. C’est dans cette perspective qu’il faut comprendre les actions pour la paix. Je vous invite à réfléchir sur l’une des orientations prioritaires données lors de la rencontre de Souvigny au début de mai 2021 : l’éducation à la paix. Cette éducation n’est pas seulement destinée aux enfants mais aussi aux adultes.

Pourquoi est-elle importante et à mettre en œuvre dès maintenant ? Parce que notre société a un besoin urgent d’apaisement, de tranquillité et même parfois de réconciliation. C’est l’affaire de tous ! Les médias, les politiques, les responsables d’associations évoquent souvent une préoccupation au sujet de la sécurité de tous les citoyens. Au cours des derniers mois, nous avons vu en effet des actes de violence entre bandes de jeunes rivales, envers les policiers, les professeurs.

Les réseaux sociaux diffusent souvent des paroles de haine. Nous vivons parfois dans un monde peu sûr. L’urgence est donc d’établir la paix entre milieux sociaux différents, entre générations, entre membres d’une même famille ou d’un même quartier.

Une éducation à la paix pourrait reposer sur trois piliers :

  • Paix signifie Accueil, disponibilité au dialogue, dépassement des fermetures. Au-delà des stratégies de sécurité, il y a une volonté de vivre ensemble des relations enrichissantes ;
  • Paix veut dire Échange vivant et concret avec l’autre, qui est un don, un frère ou une sœur avec qui chercher à construire un monde meilleur ;
  • Paix signifie Bienveillance, appel à apprendre chaque jour l’art difficile de la communion, de la conversation amicale, acquisition d’une culture de la rencontre, en purifiant la conscience de toute tentation de mépris ou de violence, contraires à la dignité de l’homme.

Le pape François l’affirme : « La paix, un fil d’espérance qui relie la terre et le ciel, un mot simple, et en même temps difficile. » Que ce temps de l’été nous achemine vers une rentrée sereine ! Profitons de nos rencontres amicales, de nos moments de détente, du calme de la nature, pour commencer une éducation à la paix !

Mgr Herbreteau, évêque d’Agen, Président de Pax Christi France

Menu