Sanctuaire de Lourdes, la paix à portée de cœur

Parvis Sainte Bernadette

Lourdes est sans nul doute un lieu de paix en France et dans le monde. Avec ses 54 hectares, la vitalité de son message en fait un lieu unique pour qui veut rencontrer l’Église dans sa plus grande richesse. Grâce à un protocole sanitaire renforcé pour protéger le public de Lourdes composé de personnes handicapés, âgées et fragiles, Lourdes n’a rien perdu de sa superbe et retrouve sa vocation d’accueil et de soin. Que ce soit pour y puiser de son eau, s’y laver, déposer un cierge à la chapelle des lumières ou y venir écouter une conférence et façonner son intelligence, le cœur de Lourdes est une grâce que nul pèlerin ne peut ignorer.

« L’universalité de l’Église se vit au quotidien à Lourdes, c’est toute l’Église qui vient à Lourdes »

Cette année 2021 marquera une année zéro. Vide de pèlerins en 2020, le sanctuaire a vécu une longue traversée du désert avec une fermeture historique pendant la pandémie. Le reprise de l’activité « redonne de l’espérance et nous permet de nous réjouir de cette ferveur retrouvée à Lourdes malgré les touristes étrangers qui nous manquent du fait de la fermeture de certaines frontières » précise David Torchala, directeur de la communication du sanctuaire. « L’universalité de l’Église se vit au quotidien à Lourdes, c’est toute l’Église qui vient à Lourdes. On le doit à la tradition des missionnaires qui, très souvent, quand ils allaient à la rencontre des populations pour apporter un message de foi simple, amenaient le message de Lourdes. L’histoire de Bernadette est facile à comprendre » précise-t-il.

Le grotte de Lourdes

 

Rencontrer l’Église en mouvements au Parvis Sainte-Bernadette

Une nouvelle initiative a vu le jour : associer dans un même espace des mouvements d’Église dédiés à l’accueil des pèlerins. Auparavant présents dans des pavillons à l’extérieur du sanctuaire, ils sont aujourd’hui ensemble dans un espace d’expérimentation pour accueillir en communion et vivre leur mission de chrétiens : prière commune chaque matin, débriefing et relecture hebdomadaire, accueil commun des groupes pour que le visiteur puisse découvrir la pluralité des propositions et comprendre le message évangélique du Christ : « Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, pour qu’ils soient un comme nous sommes UN » Jean 17,22.

Parvis Sainte-Bernadette

Les animateurs du Parvis Sainte-Bernadette

 

Coordonné par Joël Luzencko, le parvis Sainte-Bernadette se veut « être un foyer de vie », un lieu où « on accueille le pèlerin individuel », ce n’est pas un bureau d’informations, « mais un lieu où le visiteur vit une rencontre, des rencontres et reste en moyenne 30 à 45 minutes ». Accolé à l’Église Sainte-Bernadette, face au Gaves, ce lieu permet à chaque visiteur de s’informer sur les thématiques de développement international avec le CCFD (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement), de la paix avec Pax Christi, de la doctrine sociale de l’Église catholique avec Youcat ou encore se questionner sur ses choix de vie et les vocations avec le Service National Jeunes et Vocations de la Conférence des Évêques de France.

Anne-Marie – SNEJV – CEF

Lisette Prost – CCFD

 

 

 

 

 

 

 

La paix, don de dieu et travail des hommes

Pax Christi y présente une vidéo choc qui permet d’engager un débat autour des comportements que nous avons envers nous-mêmes, les autres et la création et du regard que nous portons sur la souffrance et la pauvreté. Le pèlerin peut prendre le temps de lire deux expositions autour de la question écologique ou de l’histoire dans la paix de la société antique à nos jours. Enfin un itinéraire de la paix proposé par Laurence, animatrice Pax Christi, mène le visiteur sur plusieurs lieux emblématiques de la paix dans le sanctuaire.

Parmi eux, une statue de Notre-Dame des Douleurs (1), cachée face à la grotte, rappelle l’offrande faite par le peuple hongrois en mémoire de la répression sanglante russe de 1956, à l’époque du rideau de fer et de la guerre froide.

A l’entrée de la Basilique Saint-Pie X, un bas-relief (2), érigé en 1997 pour le 52ème anniversaire de Pax Christi, accueille les fidèles. Ce bas-relief représente la terre au centre entourée des mains des hommes à l’œuvre pour y façonner la paix, la réconciliation, la bonté, la bienveillance, le respect, la tolérance.

Notre-Dame des Douleurs (1) - Lourdes - Hongrie 1956

Notre-Dame des Douleurs (1)

 

Bas-relief à l'entrée de la Basilique Saint-Pie X (2)

Bas-relief à l’entrée de la Basilique Saint-Pie X (2)

 

Mgr Théas - Fondateur de Pax Christi

Mgr Théas – Fondateur de Pax Christi

 

 

A l’intérieur de la Basilique Pie X, pouvant accueillir 25 000 personnes, Mgr Théas, évêque de Montauban, fondateur du mouvement Pax Christi en 1945, et évêque de Tarbes et Lourdes de 1947 à 1970, érigera une chapelle Pax Christi (3), derrière le siège de la présidence.

Dans cette petite chapelle sont présentées à la vénération des reliques de Saint Jean-Paul II (un morceau de la soutane qu’il portait lors de l’attentat dont il a été victime en 1981) et de Saint-Pie X (dit le Pape de l’Eucharistie).

 

 

Chapelle Pax Christi (3)

 

Il y a des lieux merveilleux dans le monde entier à visiter, des lieux emblématiques qui drainent bon nombre de visiteurs en quête de découverte et de culture et puis il y a Lourdes. Une belle dame qui se dresse dans cette vallée des Hautes-Pyrénées, où les pèlerins viennent en nombre pour un temps de ressourcement. Seconde ville hôtelière de France après Paris, arriver à Lourdes c’est croiser le Monde dans ce qu’il a de plus cosmopolite, de plus multiculturel, chacun nourri par l’espérance et en marche vers la vie.

 

 

 

Menu