Retour sur la rencontre « Ensemble pour l’Europe » du 15 au 17 novembre 2018 à Prague, République Tchèque.

Dieu parle aussi dans les questions ouvertes

Un défi pour ces temps troublés

« Ensemble pour l’Europe » du 15 au 17 novembre 2018 à Prague, République Tchèque.

170 participants de 21 pays d’Europe et 53 Mouvements et Communautés se sont réunis au cœur de l’Europe, à Prague. « En ces temps de pluralisme et de ‘’refroidissement religieux’’, nous avons l’enthousiasme nécessaire et nous ressentons la responsabilité de faire toute notre part pour construire une Europe unie dans la politique, dans la société et dans l’esprit » a expliqué un des nombreux jeunes participants. Avec les adultes qui, par le passé, les ont accompagnés pour affronter l’avenir, les jeunes présents veulent relever le défi.

Le programme

Les discours et toutes les opportunités d’échanges personnels ont permis aux participants de regarder de près la situation de la foi et des Églises en République Tchèque.

Jaroslav Šebek, historien, membre de l’Institut d’Histoire de l’Académie des Sciences de République Tchèque, est intervenu sur « L’Église en République Tchèque et ses défis dans notre époque troublée ». La crise des réfugiés est devenue une pierre de touche fondamentale pour l’avenir de l’intégration européenne, où divers concepts s’affrontent « et positionnent encore une fois symboliquement l’Est contre l’Ouest », affirme J. Šebek. L’un des problèmes actuels est le « capsulage de la communication », co-créé par les médias sociaux. « Tandis qu’à l’ère communiste, c’était ici un désert du point de vue de l’information, nous sommes aujourd’hui dans une jungle de l’information ». Avec le même résultat : « Perte d’orientation et susceptibilité plus grande à la manipulation, avec méfiance envers tout et tout le monde ».

Pavel Fischer, sénateur, a décrit la situation actuelle de la République Tchèque et a présenté les défis d’un point de vue socio-politique, soulignant l’importance de l’identification émotionnelle avec une expérience sociale personnelle. Elle naît et se développe dans un espace linguistique concret. L’unité de l’Europe dépend du sérieux de tous les processus d’identification locaux et des personnes avec lesquelles on chemine. « La responsabilité est réponse ». La vision d’une Europe unie ne peut émerger que si la politique respecte la subsidiarité et promeut la diversité des peuples, des langues et des cultures européennes.

Tomáš Halik, sociologue, philosophe des religions et prêtre catholique (prix Templeton 2014), a montré dans son intervention l’échec de la tentative de l’Église à offrir la foi d’hier comme valable pour aujourd’hui et pour l’avenir. La religion aujourd’hui n’a aucune influence sur la façon de penser de la génération actuelle, qui vit dans le monde d’Internet. « La nouvelle génération n’est pas disposée à recevoir la religion sans arguments ». Aujourd’hui, l’Église est mise au défi de s’adapter avant tout aux personnes qui sont en recherche. T. Halik insiste : « L’avenir de l’Église dépend de sa volonté de chercher le dialogue avec ceux qui sont en recherche et de les accompagner ». La foi ne devrait pas être une idéologie faite de réponses précises, parce que « Dieu parle aussi dans les questions ouvertes ».

L’avenir

Prague 2018 a révélé à tous les participants le sens aigu de la liberté du peuple tchèque et sa volonté de s’engager. « Nous pouvons apprendre et recevoir beaucoup les uns des autres » disait un jeune de Ravensburg (Allemagne). Le congrès confirme l’importance d’amplifier et d’intensifier le réseau existant d’Ensemble pour l’Europe à l’Est et à l’Ouest. « Prague 2018 est devenue pour 3 jours la « capitale internationale au cœur de l’Europe », a dit l’un des participants, « et Ensemble pour l’Europe est à nouveau pour moi et pour beaucoup une affaire de cœur ».

Le 9 mai 2019, Journée de l’Europe, sera vécue et fêtée comme la journée d’Ensemble pour l’Europe. L’initiative est portée par une chaîne de prière de six semaines au niveau européen, qui commencera le 23 mars 2019, jour prévu de la sortie du Royaume uni de l’Union Européenne. « Du Brexit à la Journée de l’Europe : cela représente symboliquement notre parcours commun », a confié une participante.

La prochaine « Rencontre des Amis d’EpE » aura lieu du 7 au 9 novembre 2019 à Ottmaring, près d’Augsbourg (Allemagne) où a commencé il y a 20 ans l’histoire d’EpE. Rétrospective d’un chemin avec Dieu vécu dans la réciprocité et regard tourné en avant vers un avenir prometteur.

Beatriz Lauenroth

Matériel (photos et interviews) sur Prague 2018 et informations sur Ensemble pour l’Europe : www.together4europe.or

Menu