19 septembre 2014 : N’oublions pas l’Irak

N’oublions pas l’Irak

L’été dernier, grâce à diverses initiatives prises par les Eglises, grâce à des prises de position d’organisations, grâce aussi à une couverture médiatique importante des évènements, l’opinion française a été sensibilisée à la situation tragique des réfugiés chrétiens et d’autres minorités spoliées, chassées et tuées par l’Etat Islamique auto-proclamé qui fait ses ravages en Irak. Nous avons pu communier à la souffrance de ces minorités. Le gouvernement français a décidé d’accueillir un certain nombre de réfugiés.

Même si d’autres préoccupations occupent une certaine place dans notre attention quotidienne, nous devons continuer à rester vigilants pour soutenir les minorités persécutées qui sont restées là-bas et pour accueillir ceux qui arrivent chez nous. Nous n’avons pas le droit d’oublier l’Irak ! Le dernier message, daté du 4 septembre, du patriarche chaldéen Louis Raphaël Sako, un homme de paix et de dialogue, s’intitule : « Après un mois de déplacement les chrétiens en Irak vont vers leur extinction ». Le texte évoque les violences du quotidien dont sont victimes les chrétiens et d’autres minorités, et qui manifeste clairement une volonté d’anéantir ces minorités.

Face à ces situations désespérées, le patriarche en appelle cependant à l’espérance chrétienne qui ne doit pas être un vain mot, mais qui doit se traduire en actions concrètes. Il énumère quelques suggestions qui méritent une grande attention.

Parmi celles-ci nous retenons la nécessité de former des organisations chrétiennes compétentes, capables d’analyser les situations et leurs conséquences, et de proposer des solutions et des plans pour l’avenir. Il est du devoir de Pax Christi et d’autres organismes d’apporter leur soutien à ces organisations.

Nous retenons aussi l’importance de dresser un inventaire des familles déplacées et des dommages causés pour que les victimes aient l’espoir d’une compensation qui leur permette d’envisager l’avenir. L’Occident devrait mettre son savoir-faire à la disposition de ceux qui auront à prendre en charge ce travail.

Le Patriarche propose également l’instauration d’un Comité pour l’Education qui prenne en compte les problèmes posés par le déplacement pour l’éducation des jeunes à tous les niveaux de l’enseignement.

Il faut enfin au plan international créer une commission d’enquête qui relève les violations des droits de l’homme et fasse la vérité sur les atrocités et crimes commis par le soi-disant Etat Islamique.

Un certain nombre de pays viennent de décider une intervention militaire pour mettre fin aux menées du soi-disant « Etat Islamique ». Au-delà de cette décision il faut construire.

N’oublions pas l’Irak. Soutenons ceux qui croient en l’avenir. Dans ce qui se passe là-bas, c’est l’avenir de notre monde et de la paix qui est en jeu.

+ Monseigneur Marc STENGER

Evêque de Troyes

Président de Pax Christi France

Catherine BILLET

Déléguée nationale

Dominique LANG, aa

Aumônier national

© Pax Christi France 2014

Menu